Le Sri Lanka est une île située dans l’océan Indien. Anciennement connue sous le nom de Ceylan, cette nation est réputée pour ses paysages naturels à couper le souffle, sa cuisine alléchante, ses plages tropicales et son excellent surf.

Dans notre équipe, ce pays est l’un de nos favoris. C’est pourquoi nous avons décidé de partager nos expériences avec les surfeurs et les non-surfeurs afin que vous puissiez vous aussi profiter au maximum de votre voyage.

Organisé en trois sections. Nous commencerons par vous donner des conseils généraux qui s’appliquent à l’ensemble du pays avant d’approfondir les particularités de chaque côte (Ouest et Est).


Conseils pratiques pour un voyage surf au Sri Lanka

Des informations pertinentes et utiles dans tout le pays.


Le surf au Sri Lanka

Le Sri Lanka est une destination de voyage populaire en raison de ses vagues accessibles et de ses houles à longue période. En raison de sa haute latitude dans l’océan Indien, les vagues sont rarement gigantesques, néanmoins la houle est très consistante.

C’est un haut lieu du surf toute l’année. De novembre à avril, la côte Ouest offre des conditions optimales et de mai à octobre, le surf sera au rendez vous sur la côte Est. Pour résumer, du point de vue des habitants de l’hémisphère nord, pour avoir les meilleures conditions de surf, il faut se rendre sur la côte ouest du Sri Lanka quand il fait froid en Europe et sur la côte Est pendant les mois plus chauds.

Les spots de surf sont tous situés dans le sud de l’île, à quelques heures de l’aéroport principal (Bandaranaike International Airport).

South Sri Lanka map, with surf zones indicated, airport indicated
Carte du sud du Sri Lanka : Principales zones de surf et emplacement de l’aéroport. Survolez pour zoomer

Covid-19 et situation de crise au Sri Lanka

Le Sri Lanka s’est rendu facilement accessible aux touristes étrangers. En effet, en date de Janvier 2023 Il n’est pas nécessaire de présenter des certificats de vaccination/dépistage pour le COVID-19.

Notez que des tests PCR sont disponibles près de la côte au cas où vous auriez besoin d’en faire un, par exemple pour retourner dans votre pays. Les tests peuvent être réalisés à Weligama, Matara, et Pottuvil. Sans avoir à se rendre à Colombo.

Vous devez également savoir que le Sri Lanka traverse actuellement une crise économique et politique importante, même si vous ne le remarquerez probablement pas dans les zones touristiques.

comment changer de l’argent au sri Lanka

Les voyageurs ne le savent peut-être pas, mais contrairement à la plupart des autres pays, vous devriez apporter de l’argent liquide au Sri Lanka.

En raison d’une différence importante entre les taux de change officiels et officieux, les commerçants privilégient les devises étrangères. Vous verrez probablement des publicités dans les restaurants offrant des plats et accompagnement gratuits si vous payez en devises étrangères. Les bijouteries sont réputées pour offrir aux touristes et aux locaux avertis de tels taux de change.

La différence entre les deux taux en janvier 2022 était massive : 25 %.

Cartes Sim

Vous pouvez obtenir une carte SIM à l’aéroport auprès de l’un des principaux fournisseurs de services mobiles. Vous trouverez des vendeurs juste à côté de la sortie de la zone d’arrivée. Dialog semble être l’opérateur le plus fiable au Sri Lanka (le plus gros).

N’oubliez pas de demander au vendeur de vous envoyer votre nouveau numéro de téléphone par SMS une fois l’installation terminée.

Réserver un hôtel

Il est généralement préférable d’éviter de faire des réservations d’hôtels en ligne. En négociant directement avec le propriétaire ou la direction, vous obtiendrez de bien meilleures offres. Vous pourriez également trouver la chambre idéale dans un hôtel non présent sur Internet car beaucoup d’entre eux ne possèdent pas encore de présence sur le web. Les prix sont d’autant plus intéressants que votre séjour est long.

Faites attention à l’endroit où vous choisissez de séjourner car la route principale qui longe la côte peut être bruyante, et les bars à touristes n’ont pas de restrictions en matière de décibels.

Faire la fête au Sri Lanka

Chaque jour pendant la saison appropriée, une soirée est organisée dans un bar différent à Hikkaduwa, Midigama et Arugam Bay. Pour savoir où se déroulera la prochaine, demandez autour de vous. L’Arrack et les bières Lion seront sans doute les boissons les plus populaires. Sachez que seuls les magasins de spiritueux spécialisés situés en dehors des bars peuvent vendre de l’alcool.

A Busy Liquor Shop at Dusk in southern Sri Lanka
Un magasin d’alcools animé au crépuscule dans le sud du Sri Lanka

Conseils pour un voyage surf sur la côte ouest du Sri Lanka

Ce que vous devez savoir avant d’aller surfer dans le sud-ouest du Sri Lanka.


Généralités

Météo et prévisions de surf

Le temps est fantastique ; occasionnellement, il peut pleuvoir pendant moins d’une heure au coucher du soleil, mais la plupart du temps, le ciel sera bleu du lever au coucher du soleil.

L’air et l’océan auront une température d’environ 28 °C (82,4 °F). Les sessions du matin et de la fin d’après-midi sont souvent les plus propres, car le vent a tendance à se lever en milieu de journée.

 Pour obtenir les prévisions de surf pour les trois prochains jours, nous vous suggérons de consulter Windguru. Le site est souvent plus précis que les autres au Sri Lanka.

Vagues du sud-ouest de Ceylan

Sur la côte ouest du Sri Lanka, les surfeurs peuvent trouver une grande variété de vagues. A-frames, point breaks, et beach breaks sont tous présents.  Aussi bien des gauches que des droites.

Les vagues ne sont pas souvent énormes mais sont très constantes et très souvent au rendez-vous. Pour une journée moyenne, elles seraient d’environ 1,2 m (4 ft). La plupart d’entre elles sont plus molles que creuses. Néanmoins, les plus aguerris pourront facilement trouver leur dose d’adrénaline sur certains spots lorsqu’une houle se renforce.

Comment s’y rendre

Hikkaduwa's Train Station
La gare de Hikkaduwa

Il y a quatre façons de se rendre dans le sud-ouest du Sri Lanka. En taxi, en train, en bus ou en utilisant son propre véhicule.

En louant une voiture / en prenant un taxi

Nous vous suggérons ces alternatives si vous avez un longboard, un SUP, ou un énorme sac de planches. Vous pouvez prendre un taxi ou louer une voiture directement depuis l’aéroport. Les « premiers » spots sur la côte seraient à Hikkaduwa. La ville est accessible depuis l’aéroport en deux heures et demie environ.

Néanmoins, les options de location de voitures les plus abordables sont disponibles en dehors de l’aéroport. Une recherche rapide vous permettra de trouver plusieurs services de location de voitures en ligne. Pour la plupart d’entre eux, une brève négociation permettra de réduire considérablement les prix.

Et si vous choisissez de prendre un taxi, vous pourriez économiser de l’argent en partageant les frais. De nombreux groupes Facebook, très actifs, y sont consacrés. Pour faire une meilleure affaire, nous vous conseillons également de faire appel à un taxi devant l’aéroport international Bandaranaike (à 100 mètres à pied). Pour éviter toute surtaxe pour touristes, vous pouvez également utiliser l’application « Pick Me », qui est le Uber local.

En transports publics

Pour vous rendre dans le sud-ouest (Hikkaduwa, Midigama, Mirissa, etc.) par les transports publics, vous devez d’abord vous rendre à Colombo.

De l’aéroport à Colombo

Le service de bus direct entre l’aéroport et Colombo a été supprimé à en date de janvier 2022 pour une durée inconnue. Mais des alternatives existent.

  • Vous pouvez prendre un taxi direct pour la ville (suivez nos conseils ci-dessus).
  • Vous pouvez prendre un taxi ou un tuk-tuk jusqu’à la gare routière de Katunayake pour prendre un bus / minibus. Si votre planche de surf crée des problèmes, vous pouvez acheter un deuxième siège /une deuxième place pour l’y placer. En général, le bus part lorsque la plupart des sièges sont occupés.
  • Vous pouvez également vous rendre à la gare de Katunayaka South Railway pour prendre le train interurbain . Vous devrez ensuite vous arrêter soit à la gare de Colombo fort, soit à celle de Maradana. Ces deux gares desservent la côte sud. Il y a des trains toutes les 25 minutes environ. Si le train est plein de monde, mettez simplement votre sac de voyage derrière les portes (croyez-nous, vous comprendrez quand vous le verrez).

Il vous faudra un peu plus d’une heure pour vous rendre au centre-ville. Vous ne devriez pas avoir de problème à transporter un sac de surf de taille raisonnable sur ces moyens de transport.

De Colombo au sud-ouest
  • En train

Prendre le train peut être un moyen bon marché et fun de voyager au Sri Lanka.

Pour cela, rendez-vous à la gare de Maradana ou à la gare de Colombo Fort pour prendre un train en direction du sud-ouest. Vous pouvez vérifier les horaires des trains en sélectionnant la gare sur Google Maps ou en consultant cette page. Vous pourrez choisir entre deux classes, la deuxième et la troisième, les billets ne sont guère chers. Les billets de première classe doivent être réservés bien avant le voyage et ne seront donc pas disponibles. En raison de la légère différence de prix, nous vous conseillons d’opter pour la deuxième classe car le wagon aura plus d’espace pour ranger votre planche de surf.

Conseils rapides : Le compartiment à bagages situé au-dessus des sièges est un endroit pratique pour ranger les planches de surf. De plus, lorsque vous voyagez vers le sud, essayez de vous asseoir dans la rangée de droite pour avoir une vue sur la mer. Et pour votre information, il y aura un arrêt plus long à Galle si vous choisissez de prendre le train plus au sud. Le train changera de voie.

  • En bus

La gare routière de Pettah (près du fort de Colombo) ou la gare routière centrale de Colombo sont les endroits où vous pourrez prendre un bus pour le sud-ouest du Sri Lanka. N’ayez pas peur de demander à un local où se trouve le bus pour votre destination. Donnez la priorité au bus qui emprunte la route à péage, il sera plus rapide. Le coût du billet variera en fonction de votre destination et est généralement payé pendant le voyage.

Un sac de planche 6″2 ou moins peut entrer dans le coffre d’un bus. Vous pouvez également le mettre à côté de vous (un deuxième billet pourrait être nécessaire).

Comme les trains, les bus font partie de l’expérience de voyage sri-lankaise. Vous pourrez parler avec beaucoup de locaux curieux tout en écoutant de la forte musique hindi dans un bus qui fonce vers le sud.

Comment accéder au surf et se déplacer

One of our fancy scooters parked in Mirissa.
Un de nos scooters de prestige garé à Mirissa

Comme nous l’avons mentionné, il est facile de voyager le long de la côte sans moyen de locomotion. Les transports peuvent se faire en train, en bus ou en tuk-tuk.

Il y a des trains et des bus tout le long de la côte, qui s’arrêtent dans la plupart des villages. Sachez juste que si vous avez une planche de surf, les bus locaux qui sont déjà en route ne s’arrêteront pas pour vous. Ils ne veulent pas faire patienter les gens qui entrent et sortent car ils sont la plupart du temps bondés et payés à la course.

Les tuk-tuks peuvent volontiers vous transporter, vous et votre équipement, là où vous le souhaitez.

Cependant, il est idéal d’avoir son propre véhicule pour se déplacer librement avec sa planche de surf. Ainsi, les surfeurs du sud-ouest utilisent très souvent leurs propre Tuk-tuk ou louent un scooter.

  • Louer un Tuk-Tuk

Un permis temporaire, qui peut être obtenu à Colombo auprès de l’Automobile Association of Ceylon, est nécessaire pour les conduire légalement au Sri Lanka. Si le propriétaire n’est pas un surfeur, il peut aussi être utile d’avoir sous la main des sangles de toit pour votre matériel de surf. 

  • Location d’un scooter / cyclomoteur

Si vous décidez de louer un scooter ou une moto au Sri Lanka, vous devez savoir que les porte-bagages / rack de surf sont désormais interdits. Dans certains endroits, ils peuvent être tolérés, mais la police peut vous arrêter et vous verbaliser. Vous pouvez éviter cela en prenant les mesures suivantes : 

  • Placez votre planche de surf dans un sac, puis conduisez en portant le sac autour de votre épaule / cou (Conseil de pro : protégez le scooter des rayures faites par le sac en plaçant du ruban adhésif sur celui-ci)
  • créer un porte-bagages souple bricolé avec des tendeurs élastiques achetés dans des magasins de proximité (le fixer à la plaque avant et à l’arrière de votre scooter)

Sachez que vous devez être titulaire d’un permis de conduire international pour conduire un Tuk-Tuk et un scooter au Sri Lanka. Et soyez prudent sur la route, les gens ici ne conduisent pas comme dans les pays occidentaux. Les clignotants sont facultatifs et la priorité est donnée au plus gros véhicule. Essayez d’être prévoyant et si vous ne le sentez pas, ne vous y risquez pas.

Le Matériel de surf a l’ouest du Sri Lanka

Sur l’île, vous pouvez acheter une planche de surf. Toutefois, les choix sont limités et les prix seront probablement équivalents ou supérieurs à ceux pratiqués dans votre pays d’origine. En effet, l’importation de planches est coûteuse et le pays ne dispose pas d’une véritable industrie du surf.

Louer ou apporter une planche de surf au Sri Lanka

Si vous ne surfez comptez surfer que quelques jours, nous vous recommandons de louer une planche au Sri Lanka. Ce sera moins compliqué que d’apporter la votre. Sachez simplement que vous n’aurez pas accès à beaucoup de choix, et que beaucoup de planches sont malmenées pour les raisons expliquées ci-dessus.

Cependant, si vous prévoyez de surfer pendant une période supérieure à quelques jours. Nous vous recommandons d’apporter votre propre matériel et d’emporter tout votre équipement en double. Comme les planches de surf, les accessoires de surf au Sri Lanka sont rares et chers, y compris la wax…

Nous pouvons vous aider, nous avons une grande sélection de Leash, Ailerons et Grips de surf que nous livrons dans le monde entier, et oui, nous expédions au Sri Lanka !

les spot de surf sur le côté ouest de l’île

La plupart des spots se trouvent entre Hikkaduwa et Tangalle. Entre les deux, vous trouverez Midigama. Un petit village qui pourrait être désigné comme le centre névralgique des surfeurs sur cette côte du Sri Lanka.

En explorant le littoral, vous serez en mesure de trouver de nombreux spots de surf très variés, c’est-à-dire des A-frame, des beach breaks, des point breaks, etc…

Nous n’allons pas détailler ici tous les spots de surf, mais nous avons fait l’effort de créer une carte Google Maps interactive qui répertorie la plupart d’entre eux !

Carte des spots de surf du Sri Lanka : Chaque point bleu représente un spot différent. Les points orange représentent des endroits que nous avons jugés agréables pour se baser pour aller surfer aux alentours. La houle vient généralement du sud-ouest, donc les spots après Matara ont tendance à être plus petits et moins consistants.

Les spots de surf les plus connus de la côte ouest du Sri Lanka sont :

  • Hikkaduwa’s Main Point, un récif avec des gauches et des droits
  • Rams, une droite puissante et compétitive qui pourrait être l’équivalent sri-lankais de Bingin (Bali)
  • Mirissa Main Spot, un point Break pittoresque déferlant en droite
  • Weligama, un beach break apprécié des écoles de surf et des débutants
Madiha's Right surf spot
La droite de Madiha

Les spots favoris de l’équipe sont :

  • Kabalana, une A-frame qui peut supporter un large swell
  • Coconut Tree Hill, un spot situé juste en face de l’endroit le plus photographié du Sri Lanka. Attention, l’entrée et la sortie sont un peu délicates si vous pagayez depuis la plage voisine
  • Madiha, qui est en fait deux spots distincts. Une longue droite et une gauche puissante

Conseils pour un voyage surf sur la côte Est du Sri Lanka

Ce que vous devez savoir avant de partir surfer dans le sud-est du Sri Lanka.


Généralités

Météo et prévisions de surf dans l’Est

Dans l’est du Sri Lanka, la saison de surf s’étend de mai à octobre, avec un temps chaud et un soleil intense. Les pluies sont rares, créant un paysage aride qui peut ressembler à un désert. Avec des températures dépassant souvent les 35 °C et une température de l’eau avoisinant les 29 °C, vous ne ressentirez pas de fraîcheur dans cette région. N’oubliez pas d’emporter des vêtements légers et une protection solaire suffisante.

Comme pour la côte ouest, pour obtenir des prévisions de surf faciles et précises pour les trois prochains jours sur cette côte du Sri Lanka, nous vous recommandons de consulter Windguru.

Vagues dans le sud-est de Ceylan

La côte est du Sri Lanka est réputée pour ses longues droites situées autour du village d’Arugam Bay, ce qui en fait un véritable paradis pour les surfeurs regular. Vous trouverez ces vagues plus molles par rapport aux vagues creuses des récifs en Indonésie, mais elles peuvent être puissantes tout en restant relativement faciles à surfer. Cela en fait une excellente destination pour les surfeurs intermédiaires ou avancés à la recherche d’un séjour surf chill.

Les vagues   sont très dans cette région, offrant des opportunités de surf presque tous les jours pendant la saison. Si vous avez de la chance, vous pourriez même surfer des houles plus importantes qui viennent alimenter les point breaks produisant des vagues incroyables et très longues grâce à leurs capacités à contenir et transformer la houle de manière efficace.

Une caractéristique notable de cette région est le vent latéral constant, qui persiste tout au long de la journée. Cependant, ne vous inquiétez pas, cela ne signifie pas nécessairement que vous rencontrerez des vagues hachées tout au long de votre voyage. De nombreux spots de surf du coin sont stratégiquement situés derrière des rochers, offrant un abri contre le vent. À moins que vous ne recherchiez spécifiquement a surfer certains spots, vous ne devriez avoir aucun problème pour trouver des vagues propres à tout moment de la journée.

La plage d'Arugam Bay au coucher du soleil
La plage d’Arugam Bay au coucher du soleil

Comment s’y rendre

Il existe plusieurs options de transport pour rejoindre le sud-est du Sri Lanka. Si vous voyagez de Colombo à Arugam Bay, vous aurez probablement le choix entre un taxi, un bus ou une voiture de location. Il est important de noter que, contrairement à l’autre côte de surf du Sri Lanka, cette partie du pays n’est pas bien desservie par les trains et est beaucoup plus éloignée de l’aéroport principal. Arugam Bay est en fait un petit village isolé au bout de la route qui longe la côte est, avec le parc national de Yala au sud du village qui agit comme une barrière naturelle. Il vous faudra au moins 6 heures pour rejoindre Pottuvil, la petite ville située près des plages d’Arugam Bay, depuis l’aéroport international de Bandaranaike.

En louant une voiture / en prenant un taxi

Si vous voyagez avec une longue planche, un stand-up paddle ou un gros boardbag, nous vous recommandons de prendre en considération les services de taxi ou même la location de voiture. Vous pouvez facilement louer une voiture ou engager un taxi directement depuis l’aéroport, bien que les options de location de voiture les plus économiques se trouvent en dehors de l’aéroport.

Une rapide recherche en ligne vous conduira à plusieurs services de location de voitures, la négociation peut réduire considérablement les prix en ligne. Gardez à l’esprit que de nombreux spots de surf de la région se trouvent au bout de petits sentiers de sable avec un espace limité, il se peut donc qu’une voiture de ville neuve ne soit pas l’option la plus pratique pour vous déplacer efficacement entre les spots.

Choisir de prendre un taxi est une option très pratique, vous pouvez même économiser de l’argent en partageant les frais avec d’autres voyageurs. Il existe de nombreux groupes actifs sur Facebook dédiés à la coordination des trajets en taxi partagés. Pour de meilleurs tarifs, nous vous suggérons de héler un taxi à l’extérieur de l’aéroport (à une courte distance de marche de 100 mètres). Pour éviter les surcharges touristiques, vous pouvez également opter pour l’application locale « Pick Me », qui fonctionne de manière similaire à Uber. Cependant, il est bon de noter qu’il peut être difficile de trouver un chauffeur prêt à effectuer un trajet de 6 heures jusqu’à Arugam Bay via l’application.

En transports publics

Si vous prévoyez de voyager dans la région du sud-est du Sri Lanka, notamment vers des destinations telles que Pottuvil, Arugam Bay, Panama, et autres, utiliser les transports en commun est après les taxis l’option la plus courante. Pour rejoindre cette région, vous devrez d’abord vous rendre à Colombo.

De l’aéroport à Colombo

Le service de bus direct entre l’aéroport et Colombo a été interrompu, et il n’y a pas de date précise pour sa reprise. Cependant, des alternatives sont disponibles pour se rendre dans la capitale.

  • L’une des options consiste à prendre un taxi directement depuis l’aéroport jusqu’à Colombo. En suivant les conseils mentionnés ci-dessus, vous pouvez facilement en trouver un et vous rendre au centre-ville.
  • Vous pouvez également prendre un taxi ou un tuk-tuk jusqu’à la gare routière de Katunayake pour prendre un bus ou un minibus jusqu’à Colombo. Si vous avez une planche de surf avec vous, il peut être nécessaire d’acheter un deuxième siège pour l’y placer. Les bus partent généralement une fois que la plupart des sièges sont occupés, alors préparez-vous à attendre un court moment.
  • Une autre option consiste à vous rendre à la gare ferroviaire de Katunayaka South et à prendre le train interurbain local. Le train s’arrêtera en centre-ville, soit à la gare de Colombo Fort, soit à la gare de Maradana. Vous pouvez placer votre boardbag derrière les portes ouvertes du train (vous comprendrez quand vous le verrez).

Le trajet de l’aéroport au centre-ville prend généralement un peu plus d’une heure. Vous ne devriez rencontrer aucun problème majeur pour transporter un sac de planche de taille raisonnable avec ces modes de transport.

De Colombo au sud-est
  • En bus

Pour vous rendre dans le sud-est du Sri Lanka en bus, vous pouvez prendre un bus à la gare routière de Pettah (près de Colombo Fort) ou à la gare routière centrale de Colombo. Il est important de noter que l’itinéraire direct en bus vers le sud-est est principalement disponible la nuit en raison des conditions de circulation. Plusieurs bus, y compris des bus publics « de luxe climatisés » et non climatisés (souvent identifiés par leur couleur rouge), effectuent le trajet de nuit.

Si vous préférez voyager pendant la journée, vous devrez faire une halte à Batticaloa, Monaragala, Akkaraipattu ou tout autre endroit plus proche de la côte est. Renseignez-vous au guichet d’information pour connaître les options disponibles, car la réservation en ligne n’est pas disponible et les horaires et la disponibilité des trajets peuvent changer. Vous devriez également informer aimablement le chauffeur de bus de votre destination afin qu’il vous indique quand descendre.

Veuillez noter que voyager en bus public jusqu’à Arugam Bay au Sri Lanka peut être une expérience difficile et inconfortable, d’une durée d’au moins sept heures. Cependant, cela peut aussi être un moyen unique de découvrir le pays et d’interagir avec les habitants, tout en profitant de la musique hindi préférée du chauffeur.

Les « bus de luxe » offrent une expérience différente, offrant plus de confort, de calme et des équipements tels que des chargeurs de téléphone et le Wi-Fi.

Le coût du billet varie en fonction de votre destination et est généralement payé pendant le trajet. Un petit boardbag sur l’itinéraire direct du bus public Colombo – Pottuvil peut généralement être placé dans la soute du bus. Sinon, un deuxième billet peut être nécessaire pour le placer près de vous. De même, les « bus de luxe avec climatisation » peuvent facturer des frais pour pouvoir ranger votre sac volumineux dans la soute du bus. Dans tous les cas, gardez à l’esprit que les bus peuvent ne pas s’arrêter directement à Arugam Bay, mais dans des villes voisines comme Pottuvil ou Panama, qui sont à seulement quelques minutes en tuk-tuk.

Comment atteindre les spots de surf et se déplacer

One of our fancy scooters parked in Mirissa.
Surf Tuktuks au Sri Lank

Comme nous l’avons dit précédemment, la plupart des spots de surf de la région sont concentrés autour d’Arugam Bay, un petit village situé à l’extrémité sud de la route côtière. L’itinéraire des bus publics longe la route principale près de la côte, mais malheureusement, il n’est pas pratique pour les surfeurs qui transportent leurs planches. Les bus ne s’arrêtent pas vraiment pour laisser descendre ou monter les passagers, ce qui rend difficile la descente et la montée rapide, surtout avec un boardbag.

Par conséquent, la plupart des surfeurs optent pour les taxis Tuk Tuk pour se rendre aux spots de surf. Les Tuk Tuk sont équipés de sangles de toit pour transporter en toute sécurité les planches de surf, et les chauffeurs connaissent bien les positions des différents spots de surf de la région.

Alternativement, vous pouvez envisager de louer votre propre Tuk Tuk et de conduire vous-même le long des magnifiques routes. Pour conduire légalement un Tuk Tuk au Sri Lanka, sachez que vous devrez obtenir un permis temporaire auprès de l’Association Automobile du Ceylan à Colombo.

Une autre option, bien que moins courante dans la région, est de louer un scooter ou moto. Il est important de noter que les surf-racks pour scooter sont interdits et non disponibles à Arugam Bay. Cependant, il existe des moyens alternatifs pour transporter votre planche de surf :

  • Placez votre planche de surf dans un sac et portez la sangle sur votre épaule/cou pendant que vous conduisez le scooter à basse vitesse (Astuce : protégez le scooter des éraflures en y collant du ruban adhésif)
  • Créez un porte-planches en utilisant des cordons élastiques achetés dans les magasins à proximité, en les attachant à la plaque avant et à l’arrière de votre scooter

Pour conduire un Tuk Tuk ou un scooter au Sri Lanka, vous devez être titulaire d’un permis de conduire international. Gardez à l’esprit que les pratiques de conduite peuvent différer des pays occidentaux, avec des signaux optionnels et une priorité accordée aux véhicules plus gros. Soyez prudent et anticipez les situations sur la route, même sur les routes relativement calmes du sud-est, et si vous vous sentez incertain, il est préférable d’éviter de prendre des risques.

Équipement de surf à Arugam Bay

Dans la partie sud-est du Sri Lanka, les options de location d’équipement de surf sont limitées et il est presque impossible de trouver de nouvelles planches adaptées à votre taille. La plupart des locations se font avec de vieilles planches usées. Par conséquent, nous recommandons vivement d’apporter votre propre équipement, à moins que vous ne prévoyiez de rester pour une courte période ou de prendre quelques leçons de surf. Il est important de noter que l’équipement complet de surf, des planches à la wax, peut être cher et de médiocre qualité au Sri Lanka, en particulier dans la région isolée d’Arugam Bay. Pour vous assurer d’avoir ce dont vous avez besoin, envisagez d’apporter votre propre matériel en double. Si vous avez besoin d’accessoires supplémentaires tels que des leashs, des dérives ou des grips de surf, nous avons une excellente sélection disponible pour une livraison internationale, y compris vers le Sri Lanka.

les spot de surf du côté est de l’île

Les spots de surf du côté est de l’île sont principalement situées le long d’un tronçon de route de 20 kilomètres. Cette zone se trouve entre la ville de Pottuvil et la petite localité de Panama, avec Arugam Bay idéalement située au centre, offrant la plupart des services touristiques.

Bien que nous n’entrions pas dans les détails spécifiques de chaque spot de surf près d’Arugam Bay, nous avons fait un effort pour compiler la majorité d’entre eux dans une carte interactive sur Google Maps.

Carte des spots de surf de l’est du Sri Lanka : Chaque point bleu sur la carte représente un spot différent. La houle prédominante provient du sud-est, tandis que la direction principale du vent est du sud.

Le spot de surf le plus renommé de la côte est du Sri Lanka est Main Point, situé à Arugam Bay. Comme son nom l’indique, c’est le spot qui a rendu cet endroit célèbre. Main Point offre une longue et puissante droite, qui, les bons jours, peut même produire des barrels dans sa partie supérieure, ce qui est assez rare dans la région. Une autre caractéristique notable de cette vague est son exposition au vent, qui en fait un spot idéal pour surfer tôt le matin ou en fin d’après-midi. Cette même vague se prolonge plus loin sur la plage et crée un deuxième point break plus abrité appelé Baby Point, parfait pour les débutants.

Un surfeur devant Main Point à Arugam Bay
Un surfeur devant Main Point à Arugam Bay

Les spots préférés de notre équipe sont :

  • Pottuvil Point, situé à quelques kilomètres au nord de la ville du même nom, il offre l’une des plus longues vagues au monde lors des grosses houles. Il présente une section plus pêchue en son milieu, et si vous sortez de l’eau à l’aube, vous pourriez même apercevoir des éléphants près du lac voisin
  • Peanuts Farm, ce spot peut être considéré comme légèrement plus court par rapport aux autres longues vagues de la région, mais il a tendance à offrir des vagues plus intenses et puissantes


N’hésitez pas à laisser un commentaire pour poser vos questions !

Si vous avez besoin d’équipement de surf, jetez un coup d’œil à nos produits Ailerons , Grips, et Leashs, nous livrons dans le monde entier !

Profitez de votre séjour au Sri Lanka ; c’est un pays formidable !


Réponses

  1. Avatar de Victor
    Victor

    Bonjour,
    Comment faites vous quand vous prenez un tuktuk pour aller de spots en spots, laissez vous vos affaires (chaussette de surf, tong,…) sur la plage ?

  2. Avatar de Holyfins Team

    Bonjour Victor,
    Dans le cas où l’on ne loue pas son propre tuk tuk le mieux pour protéger ses affaires lorsque l’on va surfer c’est de :

    • Prendre le strict minimum (seulement de quoi payer la course et son matériel de surf + tongs) et placer le reste sur la plage surmontée d’un caillou ou tout autre objet pour éviter de voir ses affaires s’envoler. Les vols sont très rares et il y a peu de chances que ces objets intéressent d’autres personnes.

    • Placer vos affaires chez un plagiste, dans un restaurant ou dans tout autre échoppe qui sera ravie de garder et surveiller vos affaires contre une location de transat ou l’achat d’une boisson/collation avant ou après votre session.

    Ces deux solutions sont très utilisées, on peut souvent voir des boardbags « à l’abandon » devant les spots et les locaux près des spots sont habitués à garder les affaires des touristes !

  3. Avatar de Hugo
    Hugo

    Bonjour, super page qui me permet de continuer mon organisation pour notre trip en mars.
    Pour les vagues vous expliquez qu’elles sont en majorité plutôt molles et autour d’1m20…
    J’aimerais emmener qu’une seule planche pour faciliter les déplacements, est-ce que vous conseillez plutôt un short board quotidien (pyzel phantom) ou faut il vraiment déclasser et partir sur un groveler? (pyzel gremlin)

    1. Avatar de Holyfins Team

      Bonjour Hugo,

      Merci pour ton commentaire !

      Les vagues au Sri Lanka sont en effet relativement molles et ne dépassent pas souvent la hauteur d’homme (Overhead). Cela n’empêche pas que cela reste top à surfer ! Nous nous sommes aussi posé la question du shortboard ou du groveler. Nous dirions idéalement que ta planche devrait être un hybride entre un shortboard classique et un groveler, quelque chose comme un groveler plutôt perf vers ou un shortboard plus arrondi.

      Je pense que tes deux planches rentrent parfaitement dans ces deux catégories. Dans ton cas, avec peu d’informations et en supposant que tes deux planches aient environ le même litrage, si tu ne peux en amener qu’une, je te conseillerais plutôt le Gremlin.
      Il y a beaucoup plus de chances que tu te retrouves à pomper la Phantom comme un fou plutôt qu’à avoir des difficultés à faire crocher et contrôler la Gremlin.

      Bien sûr, cela dépend de tes aptitudes et des caractéristiques spécifiques de tes planches que nous ne connaissons pas. Supposons que tu aies volontairement fait shaper tes deux planches sur-litrées parce que les vagues près de chez toi sont de piètre qualité et que tu portes beaucoup de néoprène. Dans ce cas, cela change la donne, et ta Phantom serait bien plus adaptée, car ta Gremlin serait beaucoup trop volumineuse.

      J’espère que cela t’aide à faire ton choix. Bon surf !

  4. Avatar de Hugo
    Hugo

    Bonjour, merci pour la réponse.
    Oui effectivement les 2 font environ le même litrage ≈35l (surfeur 80kg). J’ai un niveau intermédiaire j’arrive à faire mes manœuvres. Sur mes vagues je prends la gremlin jusqu’à 1m20 maximum en général mais les vagues sont plutôt creuses( sud ouest France).
    Si les vagues sont overhead au Sri Lanka mais vraiment plates effectivement le gremlin semble être un bon choix… Je ne voudrais juste pas me retrouver en face de superbes vagues où je ne pourrai pas rentrer avec le gremlin ou au contraire passer 3 semaines à ne pas pouvoir prendre des vagues trop molles avec la phantom…

    1. Avatar de Holyfins Team

      Effectivement, dans ce cas-là, le choix est difficile. Je pense que la majorité du temps, les vagues ne seront pas overhead, c’est pourquoi je pencherais pour la Gremlin.

      Cependant, il est probable que cela arrive sur une poignée de jours si tu pars 3 semaines en Mars. Emballer une deuxième planche pourrait être une solution, ou bien louer sur place quand le swell n’est plus adapté à la planche.

      En tout cas, c’est un bon problème à avoir !
      Adam

  5. Avatar de Antoine
    Antoine

    bonjour,
    Savez vous quelle taille de houle et période minimum il faut pour que les spots de arugam bay et ses alentours commencent à être surfable ?

    1. Avatar de Holyfins Team

      Bonjour, merci pour votre message.
      40-50 cm sur le forecast et c’est surfable, jamais de problème de période car les vagues viennent de très loin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publications similaires